I LOVE GAÏA

Compte rendu de la journée "EDD pour tous"

Mardi 29 mai 2018

Sous un beau soleil printanier s’est déroulée la première journée EDD du lycée Vaugelas. Les différents stands ont attirés de nombreux lycéens désireux de participer ou de s’informer sur des activités en lien avec notre environnement.

Les uns ont pu réaliser de petits « terrarium » : écosystèmes végétaux composés de « baby » plantes installées dans un bocal sur un lit de pouzzolane-gravier-terreau. Quelques uns sont venus échanger des vêtements.

logo
D’autres se sont instruits tout en se distrayant grâce au jeu « Climatic poursuit ». La version géante (tapis) empruntée à la galerie Eureka a trouvé sa place dans la cour du lycée. Une curieuse bicyclette avec un caisson de transport monté sur un parallélogramme déformable relié à la fourche avant était présenté par l’association « Roue libre » qui promeut le déplacement à vélo dans le bassin de Chambéry. L’association « La monnaie autrement » qui gère la monnaie locale « Elef » avait délégué deux jeunes en service civique pour nous vanter les avantages d’une économie locale à l’abri des fluctuations des cours mondiaux.

Enfin Vincent Favier, glaciologue grenoblois nous a fait partager sa passion pour l’étude des glaces : celles qui composent nos glaciers alpins mais aussi celles qui recouvrent l’Antarctique. La mobilisation de tous est plus que jamais nécessaire pour ralentir le déclin de ses géants blancs. Pour suivre les projets du laboratoire grenoblois des sciences du climat et de l’environnement: https://www.lsce.ipsl.fr/Antarctic- Snow/index.php?id=254

logo

Rendez-vous ce mercredi de 12h à 13h pour écouter M Charpin, président du rucher des Allobroges qui va nous faire découvrir la vie complexe des abeilles et les solutions pour aider celles-ci à faire face aux changements environnementaux.

Eric Boulangé


logo

I LOVE GAÏA

Par amour de la terre

Mardi 29 mai à partir de 10h : Journée EDD(*) pour tous...

de 10 à 16h ...E-Change de fringues :

gratuit, tu apportes un vêtement que tu ne portes plus.. et tu repars avec un vêtement que tu kiffes.
(Dépôt possible dans le hall à partir du 25 mai)

12h-14h Atelier jeux en L6

(ClimaticPoursuit, Gaia, Takenoko...)

12h-14h Animations :

La Monnaie locale Elef et atelier vélo-bricolade

12h30-14h Atelier « Terrarium »:

Crée un Eco-système dans un bocal
logo

13h Conférence sur les glaces et le climat

par Nicolas FAVIER (glaciologue grenoblois)


Plus d’infos sur le Stand "Infos à DD" dans la cour + boîte à Idées: Recyclage papier, stylos, Eco-cups ...
et sur le site « lycée Ecoresponsable » du lycée (Consulter la rubrique de l’ENT: Autres services)
A noter : Conférence "Les abeilles"(Apiculture et bienfaits du miel...) le mardi 5 juin à 13h en L06



Lundi 27 novembre matin, nos éco-délégués, la classe de 1ES3 ainsi que la classe de 1ES1 engagée dans un projet Erasmus + « Consommation responsable », ainsi que des professeurs du lycée ont eu la chance de partager deux heures avec Cyril Dion, auteur et co-réalisateur du film Demain, co- fondateur du mouvement Colibri et surtout homme engagé et militant pour envisager le monde de Demain plus sainement.

Ce projet a été rendu possible par l’investissement de M. Eric Boulangé, responsable du développement durable dans le lycée, et son contact avec Mme Shabnam Anvar, Facilitatrice de démarches zéro déchet zéro gaspillage en Pays de Savoie.

Cyril Dion a eu à cœur d’organiser ces 2h sous forme de dialogue avec nos élèves. Ainsi, après un constat sur le fait que le changement climatique est le problème de notre époque et qu’il y a urgence à agir, les élèves ont mené une réflexion sur les points clés qui pourraient permettre d’améliorer la situation.

Dans les moments forts de ces 2h, nous retiendrons la réponse à une question d’élève « quel est le meilleur métier pour demain ? » : Des métiers, il en faut de toutes sortes, mais l’important sera surtout de choisir un métier qui vous plaise et non par défaut ou juste pour gagner de l’argent pour pouvoir consommer plus. Si vous faites un métier qui vous plait, vous serez plus efficaces et plus utiles.

Enfin, après avoir abordé des solutions concrètes et locales, Cyril Dion a rappelé aux élèves combien ils avaient du pouvoir s’ils décidaient d’agir et non pas subir.

Le lycée Vaugelas remercie vivement Cyril Dion et Shabnam Anvar pour le temps qu’ils ont accordé à nos élèves, et pour toute l’énergie positive qu’ils ont su insuffler à nos élèves. Le temps est venu de valider la maxime de Charles-Henri Perdereau: “L’avenir appartient à ceux qui sauront bâtir le monde de demain" .


Célia Bot
professeur d'Arts Plastiques
Chargée de communication sur les projets "Développement durable" du Lycée Vaugelas

Arrivée d'un nouveau magazine au CDI: KAIZEN "Construire un autre monde, pas à pas..."


Le mot kaizen (改善?) est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». La traduction française courante est « amélioration continue ».
2 hors -séries seront bientôt disponibles (n°3 et 8): Comment devenir autonome ? Un bon moyen de quitter son habit de consommateur pour celui d'acteur (100 idées DIY: Do It Yourself)

Consommation responsable Rencontres lycéennes
13 avril 2017 Le Manège Chambéry

Au cours de l’année scolaire 2016-2017, des élèves de 5 lycées de l’agglomération chambérienne ont participé à un projet sur la consommation responsable et ont présenté leurs activités au centre des congrès de Chambéry le jeudi 13 avril 2017.

Lycées ayant participé au projet

170 élèves et 14 professeurs ont participé à ce projet.

Le lycée Costa de Beauregard

Les élèves nous ont fait réfléchir sur la cueillette et l’utilisation des plantes « sauvages »

Le lycée Louis Armand

Deux types d’ateliers

Le lycée Vaugelas


Le lycée Monge

Avec trois ateliers, les élèves de Monge nous ont questionné sur l’origine, la qualité et le prix des jus de fruit.

Un pain pétri et cuit sur place


Un repas du midi écoresponsable


Lycée Sainte Geneviève

L’organisation de la journée du 13 avril et l’accueil du public

Action financée par le Conseil Régional d’Auvergne Rhône-Alpes et la Mairie de Chambéry
Journée du 13 avril mise en œuvre par les élèves de seconde pro GA du lycée Sainte Geneviève
Boulanger : Le Fournil des Eparis, 74 540 Viuz-la-Chiésaz
Traiteur : Alter Appétit, 73 340 Bellecombe en Bauge
Contact : Gilles.renouard@ac-grenoble.fr

FRIPERIE AU MANEGE ORGANISEE PAR LES ELEVES DE VAUGELAS LA JOURNEE DU 13 AVRIL 2017

Pour produire et vendre un jean classique, il faut :

Pour éviter de dégrader encore plus l environnement, une solution : ÉCHANGER DES VÊTEMENTS

Les élèves de Tle LV3 espagnol organisent une friperie le jeudi 13 avril entre 10h et 16h au Manège, le principe est simple: tu apportes un vêtement avant le jeudi 13 avril et Mme Cárdenas Armas (salle H201) te donne deux tickets:

Le jeudi 13, tu passes au Manège et tu choisis le vêtement qui te plaît le plus.

MERCI POUR CE GESTE POUR L’ENVIRONNEMENT!

Regards sur nos assiettes


Le lundi 9 janvier 2017 deux séances de cinéma ont été organisées au cinéma L’Astrée pour les élèves participant au projet « consommation responsable » de l’agglomération chambérienne en présence de Pierre Beccu, le réalisateur du film « Regards sur nos assiettes », d’un artisan boulanger (Paul Rocher le matin et Gilles Cicero, l’après-midi) et de Florian l’un des étudiants ayant participé au film.
Ce film montre comment des agriculteurs ou des artisans des Bauges donnent du sens à leur travail en produisant des biens (du blé, de la viande, du pain…) de façon respectueuse de l’environnement tout en leur permettant de vivre dignement.
Les élèves de TES3 du Lycée Vaugelas ont assisté à la représentation du matin. Voici leurs réactions :
« Si la conscience du bio et le fait d’acheter des produits issus de l’agriculture biologique étaient déjà ancrés en moi, ce film a fait naitre en moi une nouvelle conscience, celle du local. A quoi sert d’acheter des produits étiquetés bios ou même équitables, s’ils sont importés d’Argentine ou d’Inde par avion ?».
Jean Baptiste

« Je connaissais les AMAP mais juste à titre de panier de légumes qu’on allait chercher et parfois ramasser mais le film a montré une autre facette : des personnes qui luttent contre nos mauvaises habitudes mais pas contre la technologie »
Clémence

« Le film de Pierre Beccu nous éclaire bien et nous montre l’influence que pourrait avoir le consommateur. Nous n’avons pas forcement l’impression que nos actions personnelles peuvent changer les choses. Pourtant les agriculteurs et les étudiants nous prouvent bien que c’est nous qui changeons les choses. »
Coline

La discussion avec les intervenants a été une prise de conscience sur la nécessité d’une bonne alimentation locale »
Lou Anne

« Le film « Regards sur nos assiettes » m’a permis de découvrir d’autres façons de s’alimenter et de casser les aprioris de la nourriture locale donc chère, du bio donc cher. J’ai appris que si on se donnait les moyens pour se nourrir de façon responsable, c’était à la portée de tous. »
Laurie

« Cela m’a alerté sur le fait d’acheter local pour, dans un premier temps, préserver l’environnement et, dans un second temps, permettre aux agriculteurs de bénéficier d’un commerce équitable »
Myriam

« Ce film nous montre qu’il existe des solutions locales qui nous permettent de mieux consommer et de consommer des produits locaux. »
Dimitri

« Nous prenons conscience de la difficulté qu’ont les agriculteurs à produire des aliments de bonne qualité face aux grosses industries mais aussi de la beauté des métiers qui font perdurer certaines traditions dans notre pays »
Dimitri

« On peut se rendre compte de plusieurs choses : que des personnes se battent pour qu’on se nourrisse sainement (alors qu’ils pourraient se faire de l’argent à la place). On se rend compte qu’être étudiant et s’investir pleinement dans un projet pendant des années peut être très intéressant. Cela donne envie aux jeunes de s’investir dans quelque chose qui leur tient à cœur.  Cette masse de travail n’est pas anodine. Ces gens veulent faire bouger les choses, changer le monde. Et même si on a du leur répéter sans cesse que ce n’est pas leur petit geste à eux qui va faire changer les choses ils ne se sont pas découragés. Et ils ont raison. Il faut être ambitieux pour changer le monde. Si tout le monde se bouge, c’est le monde qui va bouger »
Marie


Des élèves de TES3 du Lycée Vaugelas de Chambéry, année scolaire 2016 – 2017



Le Lycée Vaugelas au pôle sud !

Une station météorologique temporaire a reçu le nom du Lycée Vaugelas.

La classe de TS10 suit actuellement la progression de Vincent Favier en antarctique. La glaciologue grenoblois est en expédition au pôle sud afin d'effectuer de nombreuses mesures avec son équipe.
Dans ce cadre il a lancé un concours à l'attention des établissements scolaires.
il fallait répondre aux questions suivantes :

Un tavail a été mené sur trois séances d'accompagnement personnalisé, et a abouti au travail que vous pouvez lire ici :
http://prof.lebourg.free.fr/glaciologie.html
La classe a été la première récompensée pour ce concours, mais d'autres suivront sur le site de l'expédition.
La station a été montée au point "Stop 0" sur le trajet de l'expédition. au Sud de la station Dumont d'Urville.
Toute l'expédition peut être suivie au jour le jour sur le blog asuma :
https://asumablog.wordpress.com/blog/
écomobilité

CALENDRIER du CHALLENGE ECO-MOBILITE


le vendredi 1er Juillet: Le lycée Vaugelas a reçu le label lycée Ecoresponsable de niveau 2 dans les locaux du lycée du Grésivausdan en présence de madame le recteur


Le 24 mai 2016, le comité de pilotage de l'EDD du lycée Vaugelas s'est réuni. Ce fut l'occasion de faire le point sur les actions passées et de préparer l'avenir. Les enseignants, les élèves, l'équipe de direction, les parents d'élèves et la Région sont prêts à poursuivre la dynamique commune en faveur de l'EDD.

1. Bilan de l’année écoulée :

De nombreuses actions ont été menées à bien cette année. Mais le plus important est que la dynamique enclenchée il y a deux ans se poursuit. Nous progressons vers un lycée E3D.
Actions dans les classes :

Actions dans l’établissement :

Des projets inaboutis :
L’implication des élèves du CVL (avec l’aide de l’association Mountain riders) n’a pas abouti.
Les causes de l’échec me semblent les suivantes :

L’idée de mobiliser des collègues afin de sensibiliser les élèves de seconde sur les déchets n’a pas rencontré l’écho escompté. Ce n’est pas très grave puisque le lycée est exemplaire dans sa lutte pour diminuer ses déchets.
Les causes de ce manque de mobilisation me semble les suivantes :

2. le Lycée éco-responsable


La Région nous avait attribué le statut de lycée écoresponsable l’année dernière. A ce titre nous avons reçu une subvention de 9000 euros.
Nous avons peu dépensé d’argent. En comptabilisant les sommes engagées même si elles n’ont pas encore été réglées, nos dépenses pour cette année sont les suivantes

Cette année, l’établissement a postulé pour obtenir le label lycée en démarche de développement durable (niveau 2) délivré conjointement par le Rectorat et la Région. La visite de labellisation qui a eu lieu début mai s’est bien déroulée. Nous devrions obtenir ce label. Une cérémonie de remise des labels est prévue, en principe, le 1er juillet au Rectorat à Grenoble.

3. l’année à venir

3-1 Le projet écomobilité


Il va s’achever en décembre 2016. Ce serait sans doute intéressant de le poursuivre. Il faudra en discuter dés le premier trimestre de l’année scolaire prochaine avec l’agence écomobilité et donc refaire une convention.

3-2 Le club EDD


Nous allons mettre en place un club EDD dès la rentrée prochaine en préparant son installation avant la fin de l’année scolaire actuelle. Ce club va être centré sur les élèves et sur des projets avec des profs facilitateurs. Ce club devrait prendre en charge des projets liés aux déchets (recyclage des stylos, recyclage du papier…). Ce serait une façon dynamique de sensibiliser les élèves au problème des déchets Priorité au projet (et aux élèves) mais cela doit s’accompagner d’une réflexion commune.

3-3 le site EDD


Il va falloir le faire vivre. Eric va en prendre la responsabilité. Pensez à lui envoyer des documents.

3-4 Le projet inter-lycée


Le lycée Vaugelas va être porteur d’un projet inter-établissement sur la consommation responsable, chaque lycée travaillant sur un ou plusieurs ateliers.
Lycée concernés : Lycée Louis Armand, Lycée sainte Geneviève, Lycée agricole de la Motte Servollex, Lycée Monge, Lycée agricole Le Boccage et Lycée Vaugelas. Cela va concerner plus de 200 élèves

Le projet Vaugelas

Le choix du lycée Vaugelas est, pour l’instant, l’industrie textile et la mondialisation. Profs concernes : Monica Cardenas et Gilles Renouard avec une classe de Terminale ES. Les bonnes volontés sont les bienvenues pour étoffer l’équipe et trouver des idées instructives et amusantes.

Les actions communes à tous les établissements

Une rencontre avec une personnalité en janvier. Cela pourrait être Cyril DION ou Mélanie LAURENT réalisateurs du film « demain » ou Jean Paul JAUD, réalisateur du film « nos enfants nous accuseront ». Cela pourrait être également Pierre VECCU réalisateur de « regard sur nos assiettes » Tout cela pourrait se faire à l’Astrée.
Les rencontres inter-établissement en avril. Cela pourrait être au Manège si la municipalité nous accorde la gratuité (ce qui semble se préciser). 200 élèves organisateurs, entre 500 et mille élèves visiteurs. Un repas bio à midi.


Gilles RENOUARD - Référent EDD Vaugelas
actualités passées...